POURQUOI INVESTIR DANS UN DOMAINE VITICOLE

L’investissement en direct implique de devenir un propriétaire terrien, un chef d’entreprise, mais aussi un exploitant viticole.
Pour cela il n’y a pas de secret, à moins d’être déjà un spécialiste, il faut pouvoir s’entourer des bonnes personnes et y consacrer énormément de temps.
La culture, la récolte, l’élevage, la mise en bouteille, la commercialisation sont autant de compétences requises et complexes qui demandent un réel savoir-faire.

Investir dans un domaine viticole, c’est investir dans des biens 100 % français, tout en profitant de la croissance de secteurs très porteurs et décorrélés des marchés boursiers : le vin et la terre. La gestion du domaine et des vignes dont vous devenez propriétaire est assurez par l’exploitant en place, avec son savoir-faire technique et commercial.

Cela permet de susciter des rencontres enrichissantes, de partager la vie d’un domaine viticole, d’une passion, et de créer un réseau d’ambassadeurs pour la promotion des vins du domaine.
L’investisseur se voit offrir la possibilité de constituer une cave attrayante constituant un capital plaisir et financier facilement transmissible à ses proches.
Un plaisir unique, de boire et offrir son propre vin, avec la possibilité de le voir naître, de suivre son cycle végétatif, et de participer aux vendanges.
Vous participez à un projet à taille humaine en partageant des valeurs de convivialité communes.

partage

POURQUOI INVESTIR DANS NOTRE DOMAINE

UN DOMAINE DYNAMIQUE ET DES VINS DE QUALITES

Les vins du domaine sont régulièrement récompensés par des critiques et des concours, tel que le Concours Général Agricole à Paris, où nous avons été récompensé par une médaille d’or deux années consécutives en 2014 et 2015.
Nos vins sont également cités régulièrement dans des guides comme le Guide Hachette ou le Gault et Millau….
Fabrice BONMARCHAND recherche sur ses vins la finesse et le fruit. Chaque cuvée possède son style et chaque client se retrouve dans cette gamme de vin de qualité.

Le Mas De L’Oncle commercialise la totalité de sa production en bouteilles sur différents circuits de distribution.
Nos 2 principaux circuits professionnels actuels sont les circuits caviste et restaurant (grossiste et CHR). La prospection terrain effectuée depuis 4 ans, en France, a permis au domaine de créer un réseau de partenaires fidèles pour vendre sa production. Nous sommes présents sur le réseau traditionnel français via des revendeurs sur les principales grandes villes de France : Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Aix en Provence, Strasbourg…
A l’export, nous travaillons actuellement en Europe sur des pays historiquement importateurs de Languedoc : Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suède, mais aussi avec certains pays plus lointain tel que Singapour.

vin médaille

LE PIC SAINT LOUP : UN TERROIR A NOTORIETE GRANDISSANTE

Le Pic Saint Loup a su depuis quelques années tirer son épingle du jeu sur les marchés de par sa qualité de terroir et de produit mais aussi par sa taille car cette appellation compte à ce jour une cinquantaine de producteurs en cave particulière, pour une production totale de 4 millions de bouteilles par an.

Les vignerons du Pic Saint Loup, par leur travail depuis plusieurs générations ont permis à l’appellation de bénéficier d’une notoriété grandissante, à la fois en France mais aussi à l’étranger. Le Pic Saint Loup est devenu ces dernières années, l’appellation du Languedoc la plus prestigieuse.

L’achat en direct d’une vigne en AOC Pic Saint Loup est extrêmement coûteux. Au niveau foncier, en 2013, le prix à l’hectare en AOC Pic Saint Loup se négocie plus du double que sur les autres terroirs des AOC Coteaux du Languedoc, jusqu’à 46000€. (Source Safer)

image graphque AOC

Au niveau commercial, l’AOC Pic Saint Loup est l’appellation du Languedoc la mieux représenté sur le circuit caviste en France, avec 70% de diffusion en point de vente, contre 30% pour le second, l’AOC Terrasse du Larzac. Le prix moyen se situe entre 17€ et 18€ sur ce circuit.
Les marchés à l’international garantissent à notre appellation un réel sucés avec une demande supérieure à l’offre actuelle. En moyenne, 50% de la production est exportée, 30 % est vendue à des revendeurs en France et 20 % directement à la propriété. Comme tous produits rares, le manque crée l’envie et la valorisation des produits ne s’en porte que mieux.